Tribunes

Vous trouverez ci-dessous toutes les tribunes du groupe municipal Montrouge écologique et solidaire telles que publiées au fil des mois dans le Montrouge Mag’.

Bonne lecture !
OCTOBRE 2021

Les catastrophes de cet été à travers le monde – canicules, feux, inondations – en annoncent d’autres, chez nous, d’après le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), dont le rapport sur les bases physiques du changement climatique est paru le 9 août. Il exprime un consensus scientifique qui nous oblige : « les changements observés augmenteront avec tout réchauffement supplémentaire ».
Les mesures à prendre au niveau communal sont connues : plus de transports publics et de vélo, vitesses limitées, géothermie, moins de viande en cantine, isolation thermique, îlots de fraîcheur, etc. Rien de cela ne figure à l’ordre du jour du conseil municipal.
Pour chaque décision, la municipalité doit prendre en compte son empreinte écologique et en mesurer l’impact à l’aide d’indicateurs précis. Montrouge doit-elle attendre d’être surprise par un épisode façon « 50°C au Canada » pour qu’à cette question soit accordée une priorité supérieure à celle de son « attractivité » ?

« les changements observés augmenteront avec tout réchauffement supplémentaire »

9 août 2021 – Rapport du GIEC sur les bases physiques du changement climatique
SEPTEMBRE 2021

Successivement allié puis adversaire de LREM, le maire E. Lengereau est bien représentatif du virage autoritaire du macronisme. En conseil municipal, le 3 juin, il a fait voter la création d’une milice, pudiquement appelée « dispositif de participation citoyenne » pour la sécurité. Il y aura bientôt à Montrouge des citoyens de 1ère et 2nde catégories, les uns surveillant les autres. Vous pouvez l’éviter : signez sur le site change.org la pétition initiée par notre groupe, intitulée « Pas de délation ni de milice à Montrouge ». Curieusement, cette délibération ne figure pas au compte rendu du conseil sur le site de la ville. La transparence et la surveillance sont pour les citoyens. Les dirigeants eux agissent dans l’ombre. Quels sont les projets à la station mairie de Châtillon ; abattra-t-on le mur du cimetière de Bagneux ? Exprimez-vous sur le site de la ville. Et pour obtenir des réponses, organisons-nous ! En cette rentrée, rejoignez l’association Montrouge Écologique et Solidaire !
JUIN 2021

Les élections municipales ont eu lieu il y a un an. Il est temps de faire un premier bilan. Etienne Lengereau avait tant promis ! Malheureusement, l’attentisme a caractérisé cette année. Et l’épidémie de covid n’est pas seule responsable. Les conseillers de Montrouge Ecologique et Solidaire déplorent en particulier que le maire n’ait pris aucune initiative pour le développement de la géothermie à Montrouge. Nous l’avions défendu comme un projet central pour atteindre la neutralité carbone à moyen terme. Le projet se déploie progressivement à Malakoff. Montrouge risque de rater le coche. Le maire en avait fait l’engagement 31 de son programme. C’était un moyen de se prétendre écologiste. Il prétendait aussi « maîtriser la fiscalité » (engagement 153) : il a finalement augmenté les impôts. Il avait modulé les tarifs du stationnement pendant le premier confinement, juste avant l’élection municipale mais n’a rien fait pour les suivants. Qui croira encore aux promesses d’Etienne Lengereau ?
MARS 2021

Le dérèglement climatique se joue aussi dans nos assiettes. La production de viande et de produits laitiers génère plus de gaz à effet de serre que celle des protéines végétales, qui peuvent pourtant suffire à une alimentation saine. La municipalité a décidé de changer les menus des cantines à cause du covid-19 pour raccourcir les repas. Elle devrait plutôt travailler à réduire leur part de protéines animales. Signataire de la charte de L214 “Une ville pour les animaux”, notre groupe propose le passage à deux jours végétariens hebdomadaires.
La surconsommation de viande favorise cancers et maladies cardio-vasculaires. Contrairement à ce qu'on croit, elle concerne davantage les foyers les plus modestes. Elle suppose en plus un modèle agricole industriel dans lequel les animaux sont traités comme des objets. Notre ville peut participer à la transition en proposant des repas plus sains, moins chers, de meilleure qualité, moins polluant et plus respectueux des animaux. Elle doit le faire !
JANVIER 2021

Pour la 1ère fois, le conseil municipal du 10 décembre a été diffusé sur internet. Malheureusement, la mairie a depuis retiré la vidéo ; pas assez avantageuse pour le maire sans doute. Elle montre son irrespect, son incapacité à planifier et l'imposture de son prétendu plan de solidarité. Pour un plan coûtant environ 2 millions, le maire augmente les impôts de 4 ! Prétendument exceptionnel, ce plan reporte des dépenses qui figuraient au budget l'an passé et mélange toutes sortes de mesures sans rapport avec la solidarité : des subventions au festival de guitare ou pour décorer des vitrines ! Mieux valait utiliser ces milliers d'euros en chèques à la population utilisables dans les commerces montrougiens : on aidait ainsi l’activité et le pouvoir d’achat. Dans ce budget, rien de sérieux pour l’emploi, l’écologie, ou le logement.  Aucune stratégie pour anticiper la vaccination, aucune stratégie pour compenser la disparition prochaine de Montrouge-Habitat. « Gouverner c’est prévoir.
NOVEMBRE 2020

Dans le budget 2020, le maire a décidé de passer le taux de la taxe foncière de 9 à 12%. Montrouge Écologique et Solidaire s’oppose à cette décision déloyale, inconséquente, inopportune et injuste. Déloyale, parce que le maire a implicitement promis dans la campagne municipale qu’il n’augmenterait pas les impôts. Inconséquente parce que les baisses de subvention de l’État aux communes ont été décidées par les amis politiques d’Étienne Lengereau et de Laurianne Rossi; pourquoi les faire payer aujourd’hui aux habitants? Inopportune puisque la crise est là et qu’il faut protéger le pouvoir d'achat. Injuste parce que cette taxe payée par les propriétaires sera répercutée dans les loyers des locataires. Tout ça pour servir à des « grands travaux » qui continueront à faire grimper l’immobilier sans souci des enjeux écologiques (projet géothermique toujours en attente) et des vrais besoins des habitants (services publics, crèches, écoles et soins).
AOÛT 2020

Le 3 juillet, au cours d'un conseil municipal de 11h , le budget 2020 a été voté. Montrouge Écologique et Solidaire s'y est opposé. Il n'est pas à la hauteur des crises sociales et environnementales.
2 exemples : à la ligne "environnement", la colonne "investissement" affiche "zéro". À la ligne "fournitures scolaires", le chiffre baisse de 10%.  En cette rentrée, on aurait pu concilier école et écologie en végétalisant les cours de récréation, en organisant l'espace pour que garçons et filles soient à égalité.
La crise sociale s'abat, le taux de pauvreté est de 11%, l'épidémie menace de reprendre mais la majorité suit le gouvernement et choisit l'austérité : le budget du CCAS est en baisse !
L'aide aux particuliers et aux entreprises, la géothermie, le « zéro déchet » demandent pourtant des investissements que les taux bas facilitent. La relance est insuffisante et la ville devrait être au rendez-vous.
Dites-le avec nous en rejoignant l'association Montrouge Écologique et Solidaire.